Bon à savoir

Un apport sûr dès le début

Toute femme qui désire un enfant voudrait tout faire pour que son bébé se développe sainement.

En prenant les micronutriments appropriés, la femme peut préparer son corps comme il se doit à la grossesse et apporter au nouveau-né ce dont il a besoin, dès le tout début de sa vie et de la meilleure façon possible. Dès le désir d’enfant, l’acide folique et la Metafolin, le composé calcique du folate endogène, jouent un rôle important. Des femmes enceintes ont besoin de plus de vitamines et de minéraux que les autres femmes.

Il n'est pas si facile d'apporter à l'organisme les micronutriments indispensables par la seule alimentation. Les besoins en calories n'augmentent que de 13 % en moyenne pendant la grossesse, tandis que pour la plupart des vitamines et l’iode, les besoins sont plus élevés.

L’acide folique, les folates et d’autres vitamines sont souvent des «vitamines manquantes»

La plupart des femmes enceintes ou allaitantes ont un déficit en vitamines. De nombreuses vitamines sont certes contenues par exemple dans des petits pains complets, des produits à base de viande, le lait, les fruits et les légumes, mais leur teneur en vitamines varie – selon leur fraîcheur et le type d’aliment. De plus, les vitamines sont fragiles. Elles ne résistent pas bien à un entreposage de longue durée sans réfrigération et la préparation culinaire fait perdre aux aliments une partie de leur teneur en vitamines. Les folates contenus dans les aliments sont particulièrement fragiles.

Le rôle de l'acide folique, des folates et de la Metafolin®

Des études scientifiques récentes sur l’alimentation montrent l'importance particulière de l'acide folique et d'une alimentation riche en folates pour que l’enfant puisse se développer sainement.
Les folates nous sont apportés par la nourriture. Mais l’apport de folates par l’alimentation est insuffisant et ne couvre souvent même pas les «besoins normaux». Les légumes, les fruits et les produits à farine complète sont certes de bonnes sources de folates, mais les folates apportés par la nourriture sont fragiles et facilement détruits par l’entreposage et les préparations culinaires.

Acide folique, folates et Metafolin

L’acide folique est un composé synthétique qui n’existe pas dans la nature en tant que tel. A l’état naturel, on retrouve les folates. Avant de pouvoir être utilisé, l’acide folique doit être transformé par l’organisme en une forme active de folate. Or, chez près de 50 % de la population, cette transformation ne se déroule pas de manière optimale. 
La Metafolin est le composé calcique de la forme endogène biologiquement active de folate. Elle est plus directement disponible et plus facilement assimilable que l'acide folique.
L’acide folique et les folates (p. ex. Metafolin) sont nécessaires au développement du tube neural chez l'enfant. Il joue un rôle dans le processus de division cellulaire et contribue à la formation normale du sang. Les folates contribuent à la croissance des tissus maternels durant la grossesse. Les folates sont particulièrement importants pour les femmes qui cessent de prendre la pilule contraceptive pour tomber enceinte, car les contraceptifs hormonaux abaissent le niveau de folates dans le corps. 

Acide folique et Metafolin – mieux vaut commencer tôt.

Entre le 22e et le 28e jour de grossesse, le cerveau et la moelle épinière se développent et le tube neural doit se fermer. A ce stade précoce de la grossesse, la plupart des femmes ne savent encore pas qu’elles sont enceintes. Femibion 800 associe 400 µg d’acide folique à une quantité correspondante de Metafolin.
Cette association administrée quotidiennement permet, au bout de quatre semaines environ, d’atteindre une concentration optimale en folate/acide folique dans les cellules et les tissus. C’est pourquoi il convient de veiller à des apports suffisants en acide folique et en Metafolin à partir du moment où l’on souhaite un enfant afin de garantir ces apports et d’anticiper l’augmentation des besoins dès le début de la grossesse – dans l’intérêt de la mère et de l’enfant.

Acide folique et Metafolin – le plus longtemps possible.

Les besoins en folates sont accrus pendant la grossesse et l’allaitement. Des apports suffisants sont essentiels au bon déroulement de la grossesse. Une puissante association: l’acide folique, la Metafolin et les vitamines du groupe B. L’acide folique et la Metafolin® agissent de concert avec d’autres vitamines du groupe B dans de nombreux processus. Ainsi, les vitamines du groupe B jouent un rôle décisif dans la fabrication des cellules sanguines et dans plusieurs fonctions métaboliques essentielles. Les vitamines C et E jouent un rôle protecteur pour les cellules et les organes de la mère et de l’enfant.

Vue d’ensemble des micronutriments essentiels

Vous apprendrez ci-après quels sont les micronutriments particulièrement importants depuis le désir d’enfant jusqu’à l’allaitement, et quels sont les aliments qui en contiennent.

Vitaminlieferanten

Vitaminlieferanten

Wichtige Mikronährstoffe

Wichtige Mikronährstoffe

Sources de folates

Sources de folates

Qu'est-ce que le DHA?

DHA – 3 lettres très importantes

DHA est le sigle de l’acide docosahéxaénoïque. Cet acide gras est un des plus importants représentants du groupe des acides gras hautement insaturés qui jouent un rôle essentiel pendant la grossesse et l'allaitement. L’organisme de la femme ne peut métaboliser que de façon limitée les huiles végétales, comme par exemple l’huile de lin ou de colza. Le DHA dont le bébé a cependant besoin lui est apporté par le cordon ombilical et par la suite par le lait maternel.

Seul le poisson gras est très riche en DHA.

  • Le DHA ne se trouve en abondance que dans les poissons de mer riches en graisses. Or, ces poissons ne figurent que rarement dans nos menus.
  • En raison des produits toxiques (par exemple le mercure) contenus dans certains poissons, les femmes enceintes et celles qui allaitent se voient confrontées à un dilemme.
  • De plus, de nombreuses femmes enceintes n’apprécient pas les poissons gras.

Le DHA est recommandé à partir de la 13e semaine de grossesse!

Des études scientifiques récentes ont prouvé que l’apport précoce et régulier de l’acide gras essentiel qu’est le DHA avait une influence déterminante sur le développement du cerveau de l’enfant et par la suite sur son acuité visuelle. Le DHA s’accumule dans la rétine et dans le cerveau de l’enfant durant la deuxième moitié de la grossesse ainsi que dans les premiers mois suivant la naissance. 

L’organisme maternel est la seule source de DHA du bébé

  • Le DHA dont le bébé a besoin lui est apporté par le cordon ombilical et par la suite par le lait maternel.
  • La quantité de DHA, transmise par la mère à son bébé, dépend non seulement de la prise directe de DHA par la mère dans son alimentation, mais aussi très fortement des capacités maternelles de stockage du DHA.
  • Si la mère n'a pas d’apports suffisants en DHA, ses réserves baissent et les besoins en DHA du bébé ne peuvent être couverts.
  • Des études scientifiques récentes montrent qu’un apport de 200 mg de DHA par jour constitue une dose optimale pour la mère et son enfant. Une capsule de Femibion® 400 contient exactement cette quantité.